In sustainable, we trust!

Le premier article date du 8 juillet 2019.
Et mis à jour le 7 novembre 2019.

 

Après la poussée verte inédite au Parlement européen, parce que les révolutions commencent par de petites intentions, partage sur La Marque Responsable avec Elodie Benoit du slow blogzine La Défripe et Lisa Schmitt militante « pour une vie haute-goûture ».

 

Préambule
Cet article n’a aucune ambition moralisatrice.
L’intention est une réflexion sur la transparence, l’engagement, le marketing, la communication… des Marques « Responsables ».

 

Entrée en matière
2016 était l’année de l’émotion [post 13 novembre 2015]. 2017, l’année du sens, plus de sens2018, l’année basique, simple, basique [Orelsan l’a dit].

2019 est l’année Responsable *
Avec une prise de conscience collective.

Artistes, influenceurs, journalistes, marques, consommateurs…
Toute une communauté milite. Avec créativité, partage et engagement.

 

W Y L D E
Words.Youth.Love.Dust.Echoes
© 5_octobre

 

La Marque Responsable, une philosophie
C’est une philosophie de vie.
La surconsommation, la surpopulation [9 milliards à l’horizon 2050] poussent à [ré]agir. Pour respecter au mieux nos ressources et donner du sens à nos actes. Certains consomment moins, trient, upcyclent, privilégient les circuits courts.

Si la marque personnelle ** [toi, moi, nous] s’engage, elle attend d’une entreprise qu’elle s’engage aussi.

Consciente de l’impact de ses choix, la Marque Responsable respecte
* le produit en travaillant avec des partenaires engagés.
* l’autre. 
Celui qui produit, celui qui consomme. 

Produire bio est responsable.
C’est une étape.
Mais sont TOUTES les étapes du process de production, le respect des droits de l’Homme et de l’Environnement [de la sélection des matières premières… au partage humain et collaboratif] qui concrétise une Marque Responsable.

 

W Y L D E
Words.Youth.Love.Dust.Echoes
© 5_octobre

 

La Marque Responsable, un engagement
Quel avenir pour la planète ?
L’ambition par des actions, des rencontres, des happenings… de sensibiliser, de responsabiliser.
Le Développement Durable s’inscrit dans la stratégie de la Marque Responsable ; dans un cahier des charges, une dimension éthique, sociale, humaine. Et par la création, entre autres, d’écolabels dans le numérique, la gastronomie, l’éducation, la Mode [à date, 2ème  secteur le plus polluant]…

La Marque permet alors, par un partage de valeurs, au « consomm’acteur » de s’engager à son tour.

 

La Marque Responsable, on aime! aime! aime!
Lisa aime la marque parisienne super marché qui transforme des vêtements de seconde main en collections stylées.
À noter aussi son soutien pour Kufu, les accessoires zéro déchet confectionnés à Lyon ; et Cosse, l’emballage 100% végétal et réutilisable, fait main, dans les Alpes. 

Elodie aime W Y L D E qui « défend un ensemble de valeurs et d’engagements cohérents et vertueux… avec un travail exclusivement en France de matières recyclées pour réduire l’impact environnemental ». Elle a aussi repéré Ylle, accessoires de mode, tricots, réalisés à la main à partir de fibres recyclées.

Béatrice aime les créations et l’écoresponsabilité de ModeTrotter dont la Team a, comme nous, troqué la bouteille d’eau plastique pour une hydratation responsable.
Elle aime aussi déconsommer *** [pour préserver la planète… et le budget]. Et la démarche humaine, poétique et engagée du chef Jean Sulpice de L’Auberge du Père Bise qui partage avec ceux qui l’entourent au quotidien « une évidence de dédier chaque fleur et plante aromatique du jardin à son équipe ».

 

  …in su[n]stainable, we trust!
© @vhsfruit x @poptailsbyapp

 

   

Article co-signé
Lisa Schmitt et Béatrice Devin  

Avec l’aimable participation de  
Elodie Benoit du slow blogzine La Défripe

Et la relecture engagée de Eléonore Demey, Nafissa Harvoire, Agnès Lesieur et Lucie Braconnier.

 

 

 Cette plateforme éditoriale est la vôtre.
Partagez [sans modération, avec ©]
envoyez-nous vos inspirations et influences.

on aime! on partage.

 

FOCUS
La marque Words Youth Love Dust Echoes [W Y L D E] a cessé d’exister en 2019.
Elle reste un « Proof of concept » enrichissant qui continue à vivre d’autres façons pour sa fondatrice, Clarissa Acario,
que nous avons rencontré à fin octobre à Paris. Partage de ses expertises en éco-conception & design
pour soutenir d’autres entreprises et projets vers le « positive impact »
[notamment le nouveau magazine HUMMADE, la mode libre]
très bientôt sur le blog

 

* Source : Les Echos, janvier 2019
* * Marque personnelle : La marque, signe distinctif, permet au consommateur de distinguer le produit ou service de ceux de la concurrence. Matérialisée par un nom, un symbole, elle est constituée de valeurs. NOUS SOMMES TOUS UNE MARQUE… PERSONNELLE.
* * * Déconsommer : néologisme qui signifie « consommer moins », article de l’ADN de la Marque, juin 2019